Trouver le financement adéquat pour son entreprise

 

Me François St-Arnaud

Septembre 2008

Trouver du financement pour son entreprise est sans aucun doute l’une des tâches les plus importantes dévolues aux entrepreneurs. Mais ceux-ci ne sont pas toujours bien préparés pour le faire. Cet article aborde donc certains aspects cruciaux de la levée de capitaux.

Une question de « timing »

Le processus de financement d’une entreprise prend souvent entre 6 à 12 mois. Il est alors primordial d’entreprendre ses démarches de recherche de financement au bon moment et ce pour plusieurs raisons :

  • - Le contexte du marché de capitaux peut faire la différence entre un succès et un échec. Parlez-en aux entreprises de biotechnologies ces jours-ci. Alors qu’il y a quelques années elles pouvaient facilement lever du capital, le contexte actuel leur rend la tâche extrêmement difficile. Le marché suit des modes et des cycles et le contexte peut vous être alors favorable on non. Un même projet peut se financer facilement aujourd’hui et sera impossible à financer dans 12 mois.
  • - La situation financière de votre entreprise : on attend souvent à la dernière minute pour entamer ses démarches de recherche de financement, soit au moment où on en a le plus cruellement besoin. C’est évidemment une erreur puisque les financiers s’en aperçoivent rapidement et votre pouvoir de négociation s’en trouve grandement réduit. De plus, beaucoup d’entreprises vivront des cycles. Il ne faut pas attendre d’avoir de piètres résultats financiers pour négocier avec des financiers, puisque votre entreprise aura alors beaucoup moins d’attrait pour eux.

 

Une bonne stratégie

Il est risqué de négocier avec un seul financier. En effet, les négociations prennent toujours plus de temps que prévu et peuvent s’échelonner sur plusieurs mois. Si vous avez des discussions avec un seul financier, il pourra laisser traîner les négociations et profiter de la vulnérabilité de votre entreprise dont les besoins de financement deviendront plus criants encore le temps passant. Ou encore, vous n’arriverez pas à une entente avec ce financier et vous retrouvez obligé de recommencer le processus à zéro avec un autre, perdant temps et argent.

Il est donc prudent d’avoir des alternatives. Cependant, il faut aussi éviter de « manger à tous les râteliers » et de faire circuler votre plan d’affaires auprès de tous les financiers en ville. Un dossier de financement « surexposé » perd de la valeur auprès des financiers, à tort ou à raison. Il faut aussi être transparent auprès des financiers contactés et leur mentionner que vous êtes en discussion avec d’autres institutions financières, puisqu’ils l’apprendront probablement de toute manière (le monde de la finance est vraiment un petit monde).

Par contre, lorsqu’un financier devient  sérieux et commence à se commettre (ex : il vous dépose une lettre d’offre intéressante), il devient délicat, voire parfois impossible, de poursuivre des négociations en parallèle avec d’autres investisseurs. En effet, le financier en question demandera souvent une exclusivité à compter de la signature de sa lettre d’offre de financement et de telles clauses d’exclusivité sont généralement assorties de pénalités importantes en cas de non-respect.

Retenir les services d’un spécialiste

Plusieurs raisons motivent les entrepreneurs à engager les services d’un courtier en financement (ou banquier d'affaires) :

  • - À chacun son métier. Vous savez gérer votre entreprise, le courtier en financement sait, quant à lui, lever des capitaux. Il possède un réseau de financiers dont il connaît les spécialités respectives. Il sait ce que le marché peut financier dans le contexte du moment. Il vous sauvera du temps et augmentera de façon très importante vos chances de succès.
  • - Vous n’aurez pas deux occasions de faire une bonne impression. Votre approche auprès des financiers doit être impeccable et c’est le rôle du courtier en financement de vous accompagner dans ce cheminement. Le courtier en financement saura vous guider dans la préparation de votre plan d’affaires et de la présentation de votre entreprise.
  • - L’analyse de vos besoins. Il est très utile d’avoir accès à un analyste spécialisé qui saura regarder la situation financière de votre entreprise avec un œil externe.
  • - Gérer vos attentes. Malheureusement, une partie importante des démarches de financement échouent en raison des attentes irréalistes de l’entrepreneur. Un entrepreneur cherchant un investisseur en équité pourra souvent attribuer à son entreprise une valeur disproportionnée par rapport au marché. Le courtier en financement saura vous dire si vos attentes sont trop élevées.
  • - Négociation des meilleurs termes possibles. Le courtier en financement est un spécialiste des conditions de financement et saura obtenir le meilleur marché pour vous. De plus, les négociations prennent souvent une saveur émotive pour les parties en négociation et le courtier en financement saura rapprocher les parties lors de ces moments de tension. C’est souvent dans ces moments que l’échec ou la réussite du financement se décide.

 

Conclusion

Comme on le voit, la recherche de financement n’est pas une tâche facile. Elle doit être planifiée avec soin. Les clés du succès sont donc simples : une bonne stratégie, les conseils d’un spécialiste et un bon timing. Bonne chance !

 

 

François St-Arnaud, avocat
(450) 641-8861 poste 222

 

François St-Arnaud © 2014